Mobilité en zone rurale : du "tout à la voiture" à la multi-modalité...
Lundi, 13 Décembre 2010 15:05
PDF Imprimer Envoyer
Mobilité

Le projet Mobilité prévoit des modes de déplacement complémentaires qui s’appuient sur des transports en communs améliorés. Des représentants du groupe de travail Mobilité du GAL se réunissent avec un représentant de la commune de Neupré, la SRWT et les TECs de Liège, Namur et Luxembourg, en vue d’évaluer des scénarios qui améliorent l’offre de transport en commun.

Habiter en zone rurale a un coût élevé pour la collectivité et les solutions de transport en commun iront vers davantage d’efficacité, au détriment de l’arrêt devant chez soi.

Complémentarité, c’est le maître mot des scénarios envisagés dans quelques années, illustrée par le schéma de principe ci-dessous :

schema multimodalite

En quelques mots, voici les pistes qui sont abordées pour les transports en commun :

  • Proposer aux heures scolaires ou de pointes, des bus qui passent dans les villages, mais avec des arrêts mieux localisés dans les zones plus densément peuplées et des liaisons piétonnes et cyclables sécurisées vers ces arrêts.
  • En dehors des heures de pointes (en journée, le soir, le WE), des bus directs plus nombreux qui restent sur les routes régionales et ne s’arrêtent qu’à des nœuds où l’on trouvera généralement un parking de covoiturage, un parking vélo, quelques commerces, des services, une borne de stop encadré {1}, une correspondance avec le Taxi Condruses, ... et des itinéraires piétons et cyclables sécurisés pour rejoindre ces arrêts et les pôles proches (zones d’habitat, écoles, administrations, commerces, ...). A titre d’exemple, on pourrait citer le carrefour de Soheit‑Tinlot ou le carrefour de Strée.
  • Pour les autres déplacements, le Taxi Condruses, comme le Tinlot Bus ou le Télé Service du Condroz peuvent répondre à des demandes non régulières, quand les modes doux ne sont pas utilisables.

La multi-modalité passera donc par des transports en commun renforcés complétés par le covoiturage, la marche et le vélo, le stop encadré, ... et nos petits bus locaux (Taxi Condruses, Tinlot-Bus et Ouftibus). .

A partir de 2011, la centrale d’appel du Taxi Condruses (085 27 46 10), disposera aussi d’un outil permettant de proposer une solution de mobilité adaptée aux besoins. Cet outil, mis en place par l’asbl Damier fonctionne depuis plusieurs années en province de Luxembourg.


[1] tel que pratiqué par le système VAP (voiture à partager) déjà présent dans le Brabant wallon et développé par le GAL Culturalité